Menu

Interview de Thierry Weyrich

Libérer les tensions

4670 postes de transformation moyenne et basse tension sont actuellement en service dans le réseau Creos. Ils permettent aux clients de se connecter au réseau électrique de Creos et de bénéficier du courant dans leurs entreprises, bureaux, exploitations agricoles … Thierry Weyrich est un des trois agents Creos en charge de ces raccordements.

Au sein de quel département travaillez-vous. En quoi consiste exactement votre service ?

Notre service fait partie de l'Asset Management, et plus précisément du département moyenne tension / basse tension. Il consiste à gérer la problématique liée au raccordement des installations moyenne tension de Creos et des clients au réseau de distribution, via des postes de transformation. Notre tâche consiste à veiller à la conformité des postes avec les normes et les prescriptions que nous édictons, à effectuer la réception technique et à donner l'accord final pour la mise en service et le raccordement au réseau. De plus, nous veillons à la mise à jour des prescriptions techniques entre autre sur base de nouvelles normes.

Les clients moyenne tension sont, par exemple, des industries, des bâtiments administratifs et aussi des fermes. Lorsque ces dernières ont installé des panneaux photovoltaïques, selon la puissance d'électricité qu'ils produisent, il devient nécessaire d'effectuer le raccordement via un poste de transformation.

Quel est votre titre exact ?

Agent à la réception des postes moyenne tension.

Comment expliqueriez-vous votre fonction ?

Ma fonction comprend à parts égales les travaux à réaliser au bureau et les interventions sur le terrain.

Le travail de bureau consiste à rédiger des prescriptions sur base des normes techniques, de les communiquer aux personnes concernées et de vérifier leur application. Mon job comporte aussi l'analyse des plans de constructions des postes de transformation destinés à être raccordés au réseau de Creos.

Les prestations sur le terrain comportent essentiellement des visites de chantiers. Je vérifie la conformité de l'installation et, si tout est en ordre, j'effectue la réception technique. Je donne le feu vert et le poste peut être raccordé au réseau. L'installateur reste responsable de son installation mais j'assiste à la mise en service pour veiller à ce que la sécurité soit bien assurée.

Quelle formation et quelles aptitudes sont nécessaires pour accéder à ce poste ?

Le Bac +3 est demandé. C'est-à-dire le titre d'ingénieur industriel avec orientation électrotechnique. Mais l'expérience acquise dans le secteur peut remplacer une partie des études.

Comment avez-vous débuté chez Creos ?

J'ai commencé en 1997 à Mersch comme responsable de l'atelier électrique et de l'éclairage public. Mon expérience préalable dans une autre société liée à la moyenne tension a joué en ma faveur lorsque j'ai demandé à intégrer ce service au poste que j'occupe actuellement.

Qu'est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre job ?

Ce qui me plaît particulièrement c'est le mix entre le travail de bureau et le travail de terrain. 50% du temps de travail se passe dehors, sur les chantiers. Chaque chantier est différent. Par exemple je me suis occupé des chantiers de la route du Nord. Il y a 2 à 4 postes de transformation par tunnel. C'est très intéressant. J'ai aussi le contact avec les clients et les bureaux d'études. C'est très varié.

De plus, il y a une grande part de responsabilité. Il faut être très attentif à respecter les consignes de sécurité pour éviter tout incident lors de la première mise en route ainsi que pendant l’exploitation de l’ouvrage. La base de notre de travail est d'assurer la sécurité de notre personnel qui rentre dans ces postes et parallèlement de veiller à ce que le réseau ne soit pas endommagé. Heureusement, dans notre domaine nous ne sommes susceptibles de rencontrer que des dégâts matériels.

Quelles sont les qualités humaines requises ?

Il faut aimer le contact avec les gens. Vu que l'on fait le contrôle de qualité des postes, il faut savoir argumenter. Parfois nous avons des exigences dont le client et l'installateur ne voient pas la nécessité. En cas de problème, il faut rester calme et être très convaincant. L'objectif étant de trouver une solution.

Comment voyez-vous votre évolution en termes de carrière ?

J'estime avoir déjà accompli une belle carrière. J'occupe un poste normalement réservé aux détenteurs d'un diplôme supérieur au mien. En plus j'ai énormément de plaisir à accomplir mon métier. Je ne me vois pas rester dans un bureau 8 heures par jour. Aussi je préfère m'occuper de problèmes techniques que de gestion d'équipes. Je me sens très bien là où je suis actuellement.

Merci Thierry d'avoir répondu à nos questions.